Instruments

Cours de violon

Infos pratiques

Enseignants et sites

Daniel LLEDO FEIJOO
Pierre-Côme PETITE

Lamballe-Armor
Pléneuf-Val-André
Jugon-les-Lacs Commune Nouvelle

Horaires de cours

à convenir en début d’année scolaire

Tarifs

Selon tarifs annuels

 

Le violon

Instrument le plus petit et le plus aigu de la famille, il se prête admirablement à la virtuosité. Sa brillante sonorité en a fait l’instrument roi de l’orchestre classique, qui était souvent dirigé au début du XIXe siècle par un violoniste marquant la mesure avec son archet depuis son pupitre.
Il est aussi l’instrument par excellence des tziganes d’Europe centrale.

L’histoire du violon

Moyen Age : VIe-XVe siècle
D’après une légende indienne, l’invention de l’archet serait due à Ravana, roi de Lanka. C’est vers le Xe siècle qu’un instrument à archet utilisé par les Arabes arrive en Europe : le rabâb.
Par la suite, on trouve dans les campagnes le rebec, petit, en forme de poire, mais les gens cultivés lui préfèrent la vièle au corps plat.

Renaissance : XVIe siècle
La viole, instrument beaucoup plus évolué du XVe siècle, possède 5, 6, puis 7 cordes fines et un dos plat. Vers 1520, le violon apparaît et est utilisé pour la musique de plein air et les danses, car les amateurs aristocrates le traitent avec un certain mépris et lui préfèrent la sonorité douce de la viole.

Baroque : XVIIe siècle
La suprématie des violons s’impose de plus en plus. Ce sont les luthiers de Crémone, en Italie du Nord, Amati et ses élèves Andrea Guarneri et Antonio Stradivarius qui font atteindre au violon la perfection. Rien n’a changé depuis 1700, sinon de petits détails.

Classicisme-romantisme : XVIIIe-XIXe siècle
Au cours du XVIIIe siècle, des violonistes compositeurs, comme les Italiens Vivaldi et Tartini, améliorent la technique du violon.
Au XIXe siècle, le perfectionnement de l’archet permet un jeu d’une grande virtuosité.

Cours de violon
Share This